Un chemin de dames 

HISTOIRE D’ANGÈLE ET DE QUELQUES AUTRES...


Résumé

Aigues Mortes, 1975. Comment la Grande Histoire change-t-elle les vies? Alors que la loi Veil vient tout juste d’être promulguée, Francesca, qui n'a que 15 ans, annonce à sa mère Angèle qu’elle est enceinte. Pour Angèle pas question que l’histoire se répète, pas question que sa fille ait une vie qu’elle n’a pas choisie et fasse comme elle le deuil de ses rêves ! Pas question non plus d’aller avorter clandestinement ! Les femmes ont maintenant le droit d’avoir ou de ne pas avoir des enfants.

Angèle, elle, a grandi à une époque où on se mariait jeune, où il n'y avait pas vraiment de contraception et où les femmes n'avaient pas le choix de la maternité. Mère à 22 ans de cinq enfants, elle s'est aussi « arrangée » deux fois avec Lalla Awina, l'avorteuse des bords des Salins. L’annonce de la grossesse de sa fille est l’occasion pour Angèle, de se retourner sur sa propre vie et de reconstruire sa propre histoire entre souvenirs et colères, humour ravageur et regard acéré sur le monde qui l’entoure.

Car l’histoire d’Angèle c’est aussi l’histoire de cette communauté italienne qui, depuis les débuts du XX° siècle, a émigré dans le sud de la France pour venir travailler dans les Salins…

Avec Angèle, un chœur de chanteuses incarne cette époque pas si lointaine, il y a à peine cinquante ans, où tout à changé grâce à la contraception. Où des femmes comme Simone de Beauvoir, Gisèle Halimi, Simone Veil, ont permis aux femmes de choisir leur maternité et ainsi d'accéder à l'indépendance économique. Plongée dans ce tournant historique pas si lointain dont nous sommes tous, hommes et femmes d'aujourd'hui, les bénéficiaires.

Notes de mise en scène
• Une comédienne interprète d’Angèle, mais elle représente aussi la parole d’une famille,
d’un village, de l’ensemble des femmes et des hommes...
• Des images filmées toutes tournées en extérieur posent le cadre de l’espace géographique et social, des photos “de famille”, de romans photos... évoquent l’époque, les années 50 à 70.
• Un choeur polyphonique chante en live, a cappella, un répertoire musical international.
Il joue un rôle de “loupe”, qui élargit l’histoire d’Angèle vers une histoire commune à
l’ensemble des femmes quelle que soit leur origine. Les choix musicaux évoquent l’Italie,
le Maghreb, mais aussi les Balkans... Les thèmes soulignent les activités dans le village,
marquent les cérémonies, les jeux de l’enfance, le mariage... Le choeur, composé de 3
choristes : 2 femmes et un seul homme (choriste et chef de choeur) sera positionné en
surplomb de la scène, derrière un tulle ou apparaîtra sous la forme d’un théâtre
d’ombres.

• Le texte est né d’une écriture au plateau, écrit par deux autrices de génération différente et de formation complémentaire. L'une en est l'interprète, l'autre la metteure en scène.

Création Dany Toubiana et Alice Lacharme

Direction d'actrice : Dany Toubiana

Jeu : Alice Lacharme

Texte : Dany Toubiana et Alice Lacharme

Images et assistante mise en scène : Frédérique Renda

Direction de choeur : Nicolas Lenguet

Lumières : Dominique Martigne

Compagnie PAREIL JAMAIS

contact : pareiljamais@gmail.com

Carbonne, 31390 - Occitanie

124010.png